Elle flotte, elle sublime, elle brille. Elle rayonne et éclaire les pauvres que nous sommes, elle descend, elle s'approche et elle demeure. Et mes yeux ne la quitte pas, elle reste la, les astres l'eclaient et la voile, la découvre,un peu plus chaque soir, pudique et nous joue de des atouts. Elle une fois fine, une fois ronde, elle qui rougit au plus lorsqu'elle s'approche. Son halo l'illumine et se reflète dans les nuages qui l'entourent, qui la mette sur un piédestal du haut de son trône.