Nous disons souvent que les rêves ne sont rien, ne naissent que de l'inconscient et se meurent dans le néant.
Pourtant, après une observation un plus poussée, on peut voir qu'en fait, ce n'est pas totalement vrai, puisque l'on vit une partie de nos vies en leurs seins. Nous y trouvons refuge et y déposons ce que nous voudrions ne pas savoir et connaitre, admettre.
Nous y déposons à la fois nos peurs, nos désirs inavoués, nos haines et nos amours, mais aussi nos volontés.

Ils font de nous, que l'on adopte un comportement plus étrange, ils font naître en nous des sentiments que nous n'avions pas la veille, et que des fois, nous n'aurons pas le lendemain.
J'ai vécu en rêve bien plus qu'en réalité, et j'aime à apprendre à me connaître davantage, ou parfois juste, m'évader, me souvenir.

Je retrouve des fragments de ma vie que j'avais décidé d'oublier, ou que je pensais avoir oublié, car je les revois encore. Mais ma mémoire est endommagée, et je ne ferai rien pour la changer.
Je me dis que le passé est une vie antérieure, que je n'ai pas besoin de revivre.
Mais cela me surprend encore, d'apprendre ce que j'ai pu dire ou faire par le passé, car mon cerveau les as effacés. C'est alors, que j'ai l'impression que l'on parle de moi comme d'une autre personne, et que j'apprends des faits d'un autre moi, bien loin et pour le mieux.