Que pourrais je dire de plus ?

Je t'ai écris chaque année depuis dix ans maintenant, une longue lettre. Où je te souhaitais le meilleur, où je remerciais ta venu au monde car ta venue dans ma vie m'a transformée. Et je n'ai pas connu ni amitié ni inspiration plus grande avant et après ta connaissance. 

C'est un jour triste et pluvieux aujourd'hui, étreint entre hésitation et remords. 

Mais ma lacheté est encore plus grande. 

J'ai hésité à chaque heure pour savoir si je devais t'envoyer une nouvelle fois "joyeux anniversaire".
Mais ma lacheté encore, a reprit. Ou la raison peut-être, a prit le dessus sur moi.

Je regrette.

J'arrête ce blog et les autres. Il n'y a rien de plus à dire.